Canguro o.n.l.u.s. Flights Aid


Vai ai contenuti

Burkina Faso

Rassegna Stampa > Internazionale

Posté le mercredi 9 juin 2010

Le ministère des Transports, en partenariat avec celui de la Santé et l’association Conguro Onlus Flights Aid organisent du 2 au 10 juin 2010 des séances gratuites de soin de la cataracte et du trichiasis. La cérémonie de lancement de cet acte humanitaire a eu lieu le vendredi 4 juin à l’aéro-club de l’aéroport international de Ouagadougou en présence des secrétaires généraux des deux ministères et du président de l’association italienne.

Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), environ trente - sept millions de personnes sont aveugles dans le monde. La majorité de ceux - ci sont dans les pays pauvres. Ainsi, au Burkina Faso, ils sont estimés à 32 377 les personnes qui sont atteintes de ce mal. C’est fort de cette situation que le ministère des Transports, soutenu par celui de la Santé, a initié ces séances gratuites de consultations et de chirurgie, avec l’appui technique et matériel de l’association italienne Canguro Onlus Flights Aid.

Les traitements concerneront principalement les cas de cataracte. Heureux de l’initiative, le représentant du ministre de la Santé, le secrétaire général, le Professeur Adama Traoré n’a pas caché sa satisfaction de ce partenariat italo - burkinabè qui revêt un grand intérêt pour les populations malades et moins nanties de notre pays. Selon M. Traoré, la cataracte est la première cause de cécité au Burkina Faso avec 14 700 nouveaux cas par an. Elle est responsable de la cécité chez environ 65% des personnes âgées de plus de 40 ans.

Aujourd’hui, sur un taux de dépistage de 20%, seulement 2,6% des cas dépistés sont opérés tous les ans. Ce partenariat devrait donc, à terme, aider le gouvernement burkinabè à atteindre ses objectifs globaux qui sont d’opérer 50% des nouveaux cas annuels de cataracte entre 2009 et 2013. Le représentant du ministre des Transports, le Secrétaire général Mathieu K. Bouda a pour sa part encouragé ce genre d’initiatives qui permettront aux personnes malades un mieux - être. M. Bouda a notifié qu’au-delà des vols qui évacuent les personnes malades à l’étranger, il faut encourager les relations visant à consolider cette pratique de solidarité nationale et internationale qui est aussi une innovation originale de soutien au secteur de la santé. Il a notifié que ces sessions gratuites qui ont démarré à Ouagadougou devront s’étendre à Bobo Dioulasso et à d’autres localités du pays comme Koudougou et Ouahigouya, capables d’accueillir l’avion médicalisé.

Prenant la parole à son tour, le président de l’association Canguro Onlus Flights Aid dont le siège social est situé à Ivrea-Torino en Italie, le Docteur Alessandro Modia Rore s’est dit heureux de l’accueil à eux réservé par le Burkina Faso. Il a tenu à remercier ses amis, le Directeur général de l’Aviation civile et de la Météorologie (DGACM), M. Moumouni Guiguimdé et le Directeur de la sécurité et de la sûreté de la DGACM, M. Sawadogo Abel, qu’il a connu au cours d’une mission d’inspection en Italie. Avec cet avion médicalisé, l’équipe du Docteur Alessandro, forte de trois autres docteurs et d’un personnel de bord compte soigner environ vingt à trente malades par jour. Ce partenariat qui vient donner une bouffée d’oxygène au gouvernement du Burkina est un bel exemple de la coopération Nord - Sud.

DCPM - MT, Le Pays

SRC Web : www.fasopresse.net

http://www.lafia.info/article.php3?id_article=276


Copyright by Canguro o.n.l.u.s. Flights Aid 2007 - 2011 | | Sono le ore | | info@canguroaid.org

Torna ai contenuti | Torna al menu